LES ROIS DE FRANCE
Chronologie, monarchie, dynasties



Accueil

La Monarchie Française

Les Rêgles Succession
Le Sacre
La Religion
Les Symboles
La cour

Les Dynasties

Merovingiens
Carolingiens Robertiens
Capétiens
Valois
Bourbons
Orléans

Divers

Glossaire


 
La dynastie des Bourbons

Introduction

Henri IV

Louis XIII

Louis XIV

Louis XV

Louis XVI

Louis XVIII

Charles X

La dynastie des Bourbons

Louis XVI (1754-1793)

Roi de France de 1774 à 1792

Epouse : Marie-Antoinette d'Autriche

Louis est le petit-fils de Louis XV et le fils du dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe. Son père et ses deux frères aînés étant morts, c'est lui qui devient roi en 1774.

Après la difficile fin de règne de Louis XV, l'avènement de ce jeune roi suscite beaucoup d'espoirs. Louis XVI est un roi cultivé, pieux, amateurs de travaux manuels et notamment de serrurerie.

Mais son caractère influençable, son manque d'expèrience politique n'en font pas l'homme de la situation. Certes, son règne commence sous un jour heureux : il met fin à l'autoritaire réforme de la justice menée par Louis XV et rappelle les parlements.

Avec l'appui du ministre Turgot, il lance un programme de réformes : un impôt applicable à tous, y compris aux privilégiés, est instauré, et le commerce du blé est libéralisé. Mais cette réforme intervient au moment d'une mauvaise récolte : les prix flambent, déclenchant des émeutes. Cette guerre des farines, écorne l'image du roi, qui abandonne dès 1776 son ministre.

Par la suite, toutes les tentatives de réforme sont abandonnées face à la montée des oppositions, que ce soit celle de la cour parmi les défenseurs des privilèges, ou celle des parlementaires. Les ministres Necker et Calonne échouent à imposer une réforme de l'état, tandis que les dettes s'accumulent : la guerre d'indépendance (1776-1783) a en effet vu la France soutenir les Etats-Unis, qui viennent de naître, contre l'Angleterre. La victoire signe la revanche du traité de Paris mais ruine les caisses de l'état.

Après la révolution française, une insurrection éclate le 10 août 1792. Le roi est démis de ses fonctions et enfermé dans la prison du Temple en compagnie de Marie-Antoinette et du Dauphin. En septembre 1792, une nouvelle assemblée est élue : c'est la convention, qui abolit la monarchie, proclame la République et ouvre le procès du roi, désormais appelé "Louis Capet". Déclaré coupable de haute trahison, il est guillotiné le 21 janvier 1793, place de la Révolution.



   Contact Actuellement 4 vis. sur le site