LES ROIS DE FRANCE
Chronologie, monarchie, dynasties



Accueil

La Monarchie Française

Les Rêgles Succession
Le Sacre
La Religion
Les Symboles
La cour

Les Dynasties

Merovingiens
Carolingiens Robertiens
Capétiens
Valois
Bourbons
Orléans

Divers

Glossaire


 
La dynastie des Valois

Introduction

Philippe VI

Jean II

Charles V

Charles VI

Charles VII

Louis XI

Charles VIII

Louis XII

François Ier

Henri II

François II

Charles IX

Henri III

La dynastie des Valois

Philippe VI de Valois (1293-1350)

Roi de France de 1328 à 1350

Epouse : Catherine de Courtenay, Jeanne de Bourgogne et Blanche de Navarre

Philippe est le fils de Charles de Valois, le troisième fils de Philippe III. A la mort de Charles IV le bel, qui ne laisse aucun héritier mâle, se pose la question de la succession.

La reine Jeanne d'Evreux est enceinte, c'est alors que, dans l'attente de l'accouchement, les barons du royaume désignent comme régent Philippe, le plus proche parent du roi Charles IV par les mâles. La reine ayant mis au monde une fille, Blanche, Philippe est proclamé roi et sacré le 29 mai 1328 à Reims. La loi salique n'a pas été invoquée.

On a choisi Philippe car il est un seigneur français et parce qu'à la mort de Louis X on avait déjà établi que les femmes ne pouvaient hériter de la couronne de France. Si elles ne peuvent hériter, elles ne peuvent pas non plus transmettre de droit à hériter à leur fils.

Dès lors, le roi d'Angleterre Edouard III, descendant de Philippe IV par sa mère, est écarté. L'arrivée du premier Valois sur le trône s'accompagne néanmoins d'une série de crises pour la France. Dès 1337, le roi d'Angleterre Edouard III revendique le trône de France : c'est le début de la guerre de Cent ans qui se poursuit jusqu'en 1453.

Les premières années sont dramatiques pour les français. En 1340, lors de la bataille de l'Ecluse, près de Bruges, la flotte française est anéantie. En 1346, l'armée française est écrasée à Crécy. Le roi est même blessé au combat.

L'année suivante, les Anglais prennent la ville de Calais. Comble de malheur, la peste noire, épidémie mortelle, parvient en France en 1348 : elle décime en quelques années près de la moitié de la population.

Pour renforcer sa légitimité encore fragile, le roi tente de renouer avec la politique des anciens Capétiens. Il met en place des ordonnances contre les hérétiques et nourrit un temps un projet de croisade. C'est également sous son règne que l'on développe l'idée que la loi salique, vieille coutume des Francs, interdirait aux femmes de succéder à la couronne de France. Enfin, pour faire accepter des mesures impopulaires, comme le recours à de nouvelles taxes, le roi réunit des représentants des états généraux du royaume : mais ces derniers contestent de plus en plus sa politique et cherchent à la contrôler.



   Contact Actuellement 2 vis. sur le site